Psychologie positive

L’atelier sur le thème de la psychologie positive a pour objectif de présenter aux participants les grands axes qui la composent : la gratitude, la générosité, les plaisirs du quotidien et l’optimisme.

Les ateliers auront pour but d’établir une réflexion collective sur la mise en œuvre concrète d’une démarche individuelle et collective de psychologie positive. Il s’agira de trouver au travers des exercices proposés, des moyens de changer progressivement son positionnement face aux événements de la vie et d’installer quotidiennement des exercices favorisant ces changements qui ont lieu en profondeur.  

Sur la base de nombreux travaux, la psychologie positive est arrivée à la conclusion que certains éléments n’exercent qu’une modeste influence sur le bonheur. La richesse, le confort matériel, le mariage, les enfants, la beauté, voire la santé, ne sont pas aussi déterminants que la plupart des gens se l’imaginent.

En revanche, elle a identifié un certain nombre d’agissements qui augmentent le bien-être de manière efficace. Ces comportements, car il s’agit non seulement de prise de conscience, mais aussi de pratiques, s’articulent autour de quatre grands thèmes : la gratitude, la générosité, les plaisirs quotidiens et l’optimisme.

    • Apprécier la valeur régulatrice de la psychologie positive.
    • Explorer les différentes habiletés génératrices d’effets positifs
    • S’entraîner à 4 pratiques constitutives de positivité
Calque 6
  • La gratitude

Nous sommes plus souvent enclins à nous plaindre qu’à remercier pour ce que nous avons. Non seulement la gratitude fait du bien à celui qui l’éprouve, mais elle nourrit celui qui la reçoit. En effet, le destinataire d’un message de gratitude voit son besoin de reconnaissance momentanément comblé, en plus d’être valorisé pour tout ce qu’il est ou ce qu’il a fait : « Je te remercie de m’avoir aidé », « Je suis content que tu sois là », « Je voulais te dire à quel point tu comptais pour moi » …

 

  • La générosité

Les psychologues positifs ont pu établir que plus une personne dépensait d’argent pour les autres (cadeaux, invitations au restaurant, dons à des oeuvres caritatives…), plus elle se déclarait heureuse. Parallèlement, les dépenses à des fins personnelles (loisirs, sorties, cadeau pour soi) n’ont révélé qu’un lien ténu avec le sentiment de bonheur. La logique du don est celle de l’abondance du partage. On trouve à l’inverse celle du manque et de l’accumulation des richesses.

 

  • Les plaisirs du quotidien

En fait, ce qui fait plaisir procure de moins en moins de plaisir avec la répétition; face à cette adaptation, la psychologie positive préconise de multiplier et de diversifier les petits plaisirs quotidiens; faire une balade dans la nature, écouter le chant des oiseaux, s’offrir une grasse matinée… Ainsi, le plaisir sera toujours au rendez vous dans une journée, pour peu que nous en prêtions attention. Il serait erroné de penser que la plaisir n’est présent que dans la détente et lorsque nous pouvons apprécier des sensations agréables. Il apparaît aussi lorsque nous pratiquons certaines activités pourtant exigeantes. Durant ces moments particuliers, nous oublions nos préoccupations, la conscience de nous-même disparaît. Nous sommes alors entièrement à notre affaire, concentrés, avec l’impression d’être spécialement vivant. Une fois l’activité terminée, nous nous sentons bien, remplis, apaisés.

 

  • L’optimisme

L’inverse de l’optimisme, c’est le pessimisme. face à un échec ou une déconvenue, le style pessimiste consiste à attribuer une cause à ce qui est arrivé qui est à la fois propre à la personne et stable dans le temps. Nous sommes ici dans une situation de conviction négative de soi. En fait, il est possible d’apprendre à penser de manière optimiste. Dans les situations d’échec, il faut s’entraîner à émettre des attributions internes, stable set générales seront les plus bénéfiques (“j’ai réussi cette recette, car je suis doué de mes mains”). Soyez optimistes, vivez des émotions agréables, souriez régulièrement et vous augmenterez votre espérance de vie.